Mots-clés :

Mon 1er coup de coeur de l'année 2020.
Ce tome est d'une justesse et d'une humanité boulversantes.
1961, Joseph revient d'Algérie. L'accueil qu'il reçoit au village n'est pas des plus chaleureux. Son père et plusieurs habitants du village le considèrent comme un lâche. Son frère, grand espoir du cyclisme, est désormais dans un fauteuil roulant. Mathilde son ancienne amoureuse va se marier avec le fils du boucher... Mais Joseph ne dit rien, il se contente d'aider son père à la ferme malgré l'animosité de ce dernier. Lorsque revient le fils du cafetier, son récit de la guerre va changer les choses.
Un ton juste ce qu'il faut pour montrer la dure réalité du retour chez eux des soldats à une époque ou le TSPT (Trouble de stress post-traumatique) n'était en aucun cas diagnostiqué voire même envisagé.
L'histoire racontée est à la fois unique et multiple. On y ressent le désarroi, la peur, la honte, la culpabilité que doivent gérer entre autres ces soldats survivants.
Un bel hommage aux soldats morts mais aussi à ceux qui en sont revenus et en reviennent encore aujourd'hui.

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Puisqu'il faut des hommes : Joseph
de Philippe Pelaez & Victor L. Pinel - Bamboo . Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

7 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !