Mots-clés :

Catherine Renon vient de rentrer de week-end avec ses trois enfants mais à son retour son mari semble être parti. Aucune trace de lui, son armoire et ses tiroirs sont vides. Certes son couple était en crise mais elle n’imaginait pas qu’il parte sans un mot, notamment pour ses enfants. Au moins, elle n’aura plus à supporter son alcoolémie et ses crises de colère. Tant mieux, elle va pouvoir reprendre sa vie en main ainsi que l'entreprise qui n'est plus l'ombre de ce qu'elle était. L'absence du mari et l'attitude de Catherine étonnent. Pendant ce temps-là, le tronc carbonisé d’un corps humain est retrouvé sur le parking d’un col de montagne. Peu de chance de pouvoir l’identifier sans tête et sans membre, d’autant qu’aucune disparition n’a été signalée. Il faudra l’obstination d’une mère auprès de sa belle-fille pour que cette dernière accepte de signaler la disparition de son mari. Étrangement, lorsque Catherine fait la démarche auprès de la gendarmerie auvergnate, un fil de l’écheveau complexe apparaît. L’équipe de Virginie Sevran n’est pas au bout de ses surprises. Qui eut cru que cette société bourgeoise cachait tant de secrets ? J’ai beaucoup aimé l’intrigue, les fils qui se tendent en direction des suspects potentiels, la complexité des relations familiales et les haines qui en résultent. J’ai peut-être été un peu déçue par la fin mais cela n’a pas empêché le plaisir que j’ai ressenti à lire ce .

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Des poignards dans les sourires de Cécile Cabanac - Fleuve Noir. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

7 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !