Mots-clés :

Littérature contre l’oubli, littérature de résistance, ce genre de permet de comprendre comment et pourquoi la Syrie en est arrivé là aujourd’hui !

Issue d’une famille bourgeoise d’Alep, la narratrice relate avec minutie les histoires de sa famille, qui s’entremêlent, s’emboîtent et se succèdent. Subissant l’influence dévote de ses oncles et tantes. Devenue lycéenne puis étudiante en médecine, la narratrice sera emportée par l'idéologie et le discours des « Frères musulmans » en même temps que certains membres de sa famille au cours du soulèvement islamiste 1981. Une répression impitoyable s'abat sur les insurgés, la narratrice est arrêtée et torturée… L’auteur détaille le processus d'endoctrinement tout en dénonçant l'ampleur de la corruption et de la cruauté qui règne indifféremment chez les nantis du régime ou les islamistes. Étrangement, c'est en prison que la jeune femme trouvera une rédemption en faisant l'apprentissage de l'autre, de l'amitié et de la tolérance. Le chemin de la liberté est difficile et dangereux lorsque l'on est tenu dans l'ignorance …
Quel magnifique que cet Éloge de la haine !

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie

Eloge de la haine de Khaled Khalifa. Actes Sud. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

1 notes :

  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Partagez ce billet !