Mots-clés :

Pendant 2 ans, Bast a organisé un atelier bd dans un quartier pour mineurs de la maison d'arrêt de Gradignan. Chaque semaine il a rencontré différents ados et a tenté de leur inculquer l'art du dessin. Il nous livre son expérience, ses rencontres, ses impressions, ses réfléxions...
 
J'ai trouvé ce récit très intéressant. Bast n'épilogue pas sur les raisons qui ont menés ces jeunes en prison. Il évoque plutôt comment évolue ce microcosme régulé et cloisonné. Il fait un constat sur le quotidien de ces jeunes, leur désoeuvrement, le regard qu'ils portent sur eux, les autres... A travers Bast, on accède à l'univers carcéral des mineurs. C'est fort. Quelque fois on rit, d'autres fois on est peiné, déçu ou perplexe face à la situation, à une réflexion. Mais on ne reste jamais indifférent. En tout cas, je ne suis pas restée indifférente à ce récit.

Loin des copains, de la famille, de l'extérieur, ces jeunes ados venus d'horizons différents, comme ce jeune très bon élève, du style 1er de la classe, sont confrontés à une réalité dure et inflexive. Bien loin de l'univers fictionnel que leur montre les séries télé. A méditer.

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir


En chienneté : tentative d'évasion artistique en milieu carcéral de Bast -
La boîte à bulles. Le Réserver ?


D'autres conseils de lectures sur notre portail

7 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !