Mots-clés :

« Exit wounds » : orifice de sortie d’une blessure causée par un projectile ; la plaie de sortie serait en général plus grande que l’orifice d’entrée. Belle métaphore pour coiffer ce graphique de Rudi Modan qui trace le récit de l’abandon, de la rencontre avec un père absent et du coup, symboliquement, d’une société agitée (Israël) en quête d’elle-même.
La trame : un attentat suicide fait cinq morts dans un restoroute de la gare de Hadera près de Tel-Aviv. L’une des cinq victimes n’a pas pu être identifiée. Nomi croit que le macchabée en question est son amant. Elle convainc tant bien que mal, Kobi, le fils de son amant, de l’assister dans son enquête pour connaître le fin mot de l’histoire, pour aller à la découverte d’un homme narcissique, absent et un peu volage…
Récit de blessures psychologiques et peut-être d’une réconciliation.

Une suggestion de lecture proposée par un lecteur de Montréal membre du club des Irresistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques de Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

Références :
Exit wounds de Rutu Modan - Actes Sud
Vous trouverez ce dans les Médiathèques du Pays de Romans. Le réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

4 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !