Mots-clés :

Patti Smith débarque à New York sans argent, vit dans la rue, travaille chez Brentano’s, rencontre Robert Mapplethorpe, celui qui allait devenir l’un des plus grands photographes américains, passe son temps avec lui à dessiner, à écrire et à s’aimer. Just Kids s’ouvre et se ferme sur la mort de Mapplethorpe, en 1989, du sida.
Lors d’une entrevue, Patti Smith dit : « Je voulais écrire un livre sur la loyauté, la découverte de soi, que ce soit à travers la poésie, le rock ou la photographie. Robert est mort jeune du sida. Il n’était pas autodestructeur. Nous voulions tous les deux vivre. » Un très beau livre sur l’amitié.


Le réserver ? 

Une suggestion de lecture proposée par un lecteur de Montréal membre du club des Irresistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques de Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.


4 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !