Mots-clés :

Voici un film tout en douceur, en demi-teinte, d'une grande poésie visuelle, aux personnages pas toujours crédibles, notamment la mère, mais malgré tout, très attachants.
En Australie, un énorme figuier envahit le jardin de Dawn, Peter et leurs enfants. Peter meurt soudainement d'une crise cardiaque et chaque membre de la famille réagit à ce deuil, différemment. Dawn, la mère s'enferme dans son chagrin et ne s'occupe plus de ses enfants. Le fils aîné, jeune adolescent, prend les rênes de la famille et gère le quotidien.Le petit dernier est mutique. Et Simone, 8 ans, pense que l'âme de son père a fusionné avec le figuier du jardin. Elle passe de plus en plus de temps dans ses branches et dialogue avec lui, persuadée qu'elle parle avec son père. Mais le figuier trop proche menace la maison. Une seule solution, l'abattre. Ce film est l'histoire touchante d'un deuil. La réalisatrice dit : " Quand des choses terribles vous arrivent, vous savez que vous devez vivre avec votre peine. Mais vous pouvez aussi la transformer en une source d'inspiration créatrice. " Ce film est une adaptation du de Judy Pascoe L'arbre du père. Bertuccelli, enchantée par cette histoire, a voulu la réaliser en Australie. Elle a cherché l'arbre idéal, dans le lieu idéal et a vu près de 1000 arbres avant de choisir celui du film. Bien évidemment le personnage principal du film est ce fameux figuier.

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

L'arbre de Julie Bertuccelli - VIDEO. Le Réserver ?
L'arbre du père de Judy Pascoe. Le Réserver ?

D'autres conseils  sur notre portail  

13 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Médiathèque Monnaie :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !