Mots-clés :

Journaliste et écrivain, l’auteur a notamment été directeur du quotidien Le Monde de 2007 à 2011. Ce petit livre constitue essentiellement un témoignage d’amour et de reconnaissance envers celui qui l’a adopté après avoir épousé sa mère, et lui a donné son nom alors qu’il était déjà âgé d’une dizaine d’années. Éric Fottorino y raconte, par petites touches impressionnistes, la vie de cet homme de peu de mots qui l’a aidé à se construire autant par ses gestes quotidiens que par ses silences. Un homme qui cachait cependant des fragilités dont il essaie de reconstituer la trame après son suicide, en 2008. Une écriture fine, émouvante, qui amène à réfléchir sur les liens que nous avons (ou n’avons pas ou n’avons plus) avec nos parents et nos enfants.
Ce livre est à rapprocher de celui que l’auteur a consacré à son père biologique, Questions à mon père (2010).


Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

L’homme qui m’aimait tout bas d'Éric Fottorino - Folio. Le Réserver ?
Question de mon père. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

1 notes :

  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !