Mots-clés :

Une telle brique de plus de 1000 pages fait un peu peur à un pas trop friand des manuels d’histoire fréquentés dans sa jeunesse. Pas trop rassurant non plus, le parallèle facile avec une excellente série comme Downton Abbey. Cela risque d’être un peu redondant ces histoires de noblesse et de serviteurs, surtout que les descriptions des détails décoratifs sont parfois longues. Mais au fil des pages, on se laisse prendre par ce historique campé au début du XXe siècle et qui s’étend jusqu’à la fin de la Première Guerre mondiale. Connaissant peu cette période de l’histoire de l’Europe, j’ai aimé l’assemblage de personnages dont nous suivons l’évolution et les rôles importants qu’ils seront appelés à jouer dans cette époque cruciale. Le comte Fritz, à une princesse russe, anglais conservateur souvent détestable, propriétaire d’une mine, chef de famille, et sa sœur Maud, très libérale et féministe. Billy, mineur, fils d’un représentant syndical respecté, et sa sœur Ethel qui travaille au château. Walter, un noble allemand, confrère de classe de Fritz et diplomate à Londres. Son cousin Robert, comte autrichien homosexuel et enfin Gus, issu d’une riche et respectable famille américaine, conseiller du président américain Woodrow Wilson. Une belle lecture qui incite à se garder du temps bientôt, après un peu de repos, pour les tomes 2 et 3.

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

La chute des géants de Ken Follet - Robert Laffont. Le Réserver ?
Le site de l'auteur ici

D'autres conseils de lectures sur notre portail

8 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !