Mots-clés :

Le narrateur part en Finlande donner une conférence sur la critique littéraire. Il rencontre là une jeune étudiante, très belle, qui prépare une thèse sur Fromentin. La belle Helena joue de ses atouts pour enchaîner le narrateur dans les filets d’une passion dont il va être prisonnier, incapable de se détacher des liens subtils de la passion-damnation. Continuellement, avec un savant dosage d’attirance-répulsion, de frénésie sexuelle, de mensonges, de non-dits, de trahisons, elle va faire de lui son jouet. Poussant le sordide jusqu’à lui faire admettre que tout son malheur vient de lui-même, de son propre comportement ! Finalement, rongé par sa passion, il la laisse partir pour épouser un autre homme. Le style de J-M Rouart nous entraîne dans ce avec un souffle narratif brillant, un vocabulaire choisi, précis, assez vif. On voudrait arrêter cette descente aux enfers, mais l’art de l’auteur nous entraîne jusqu’au bout de la déchéance.


Bernard, participant au Troc lecture organisé à la Médiathèque Simone de Beauvoir tous les premiers jeudis du mois à 16H.
Références :
La guerre amoureuse de Jean-Marie-Rouart--Gallimard
Vous trouverez ce dans les Médiathèques du Pays de Romans. Le réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail


10 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !