Mots-clés :

En 1965, l'été à Montefiorino, petit village d'Italie, on s'ennuie un peu. Cinq jeunes désoeuvrés assistent à l'humiliation constante que subissent les travailleurs d'un gros propriétaire terrien. Il les exploitent, les brutalisent sans vergogne. Cette situation révolte les jeunes à tel point, qu'un soir, ils brûlent la grange de l'exploiteur et mettent la main sur un magot.

C'est ce soir-là que naît la Mano, un groupe de  lutte contre le fascisme et toutes les injustices. Ils partagent le même idéal : le pouvoir au peuple. Ils vont multiplier les actions et leur groupe va progressivement devenir un groupuscule antifasciste. Mais une de leurs actions va provoquer la mort d'un homme. Le groupe se sépare.
Fin du premier tome.

Même si les auteurs s'en défendent, on ne peut s'empêcher de penser aux années de plomb qui endeullièrent l'Italie dans les années 70. C'est le portrait d'une certaine jeunesse ( pas celle des pauvres), de leur idéal de justice qui radicalise leur engagement politique au risque de se perdre.

- bibliothécaire à la Médiathèque de la Monnaie

Références:
La Mano. Montefiorino T1de  Philippe Thirault et Alberto Pagliaro  aux  éditions Dargaud
Vous trouverez cette BD dans les Médiathèques du Pays de Romans à la cote BD MAN 1



20 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Médiathèque Monnaie :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !