Mots-clés :

Ce gros bouquin de près de 1 000 pages porte, non seulement sur l’économie, mais bien davantage sur l’économie politique. Il pose essentiellement la question de la répartition de la richesse individuelle et de la richesse des États de 1700 à nos jours. Contrairement aux auteurs précédents qui ont écrit sur le sujet (notamment Marx), Piketty s’appuie sur de longues séries historiques, tentant ainsi d’appuyer ses conclusions sur des faits et non seulement sur des opinions et des préjugés.
Thomas Piketty s’appuie aussi sur d’autres disciplines des sciences sociales, notamment la démographie et la politique. Il montre que la concentration des revenus (capital et revenus de travail) tend à augmenter dans les pays riches et que les inégalités entre la petite minorité de possédants, le fameux 1% et même l’invisible 1‰, augmentent par rapport aux moins bien nantis. Il propose comme remède à ce problème une taxation du capital des plus riches.
Piketty explique ses points de vue avec beaucoup de clarté et cherche à intéresser le citoyen ordinaire qui n’a pas nécessairement une connaissance approfondie des phénomènes économiques. Il reconnaît les limites de son analyse et de ses conclusions, étant donné la relative faiblesse des sources disponibles.
Un livre qui donnera matière à réflexion à ceux et celles qui sont préoccupés par la justice sociale.   

Une suggestion de lecture proposée par un lecteur de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.


Le Capital au XXIe siècle de Thomas Piketty - Seuil. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

11 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Médiathèque Monnaie :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !