Mots-clés :

J'ai voyagé au Brésil sans bouger de chez moi grâce à ce livre !
Dans une favela de Rio six jeunes se retrouvent parachutés là pour transformer un terrain vague en vrai jardin. Chacun d'eux a des problèmes et notre héros Samuel n'est pas en reste. Mutique depuis la mort de sa mère, il a en lui tant de colère et de culpabilité qu'il ne veut plus prononcer un mot.  Ces sentiments le submergent régulièrement et il va falloir à ceux qui l'entourent de la patience et une bonne dose d'humour pour arriver à le supporter.

J'ai été conquise par ce récit. Les titres de chapitres sont excellents et c'est vraiment une bonne histoire qui permet de découvrir le Brésil sous une autre facette. De plus, le personnage de Samuel, même s'il est agaçant par moment; est tellement à fleur de peau qu'on le sent tout prêt de se briser. De plus, son tempérament impulsif le fait agir sans réfléchir au risque de rompre tout lien avec les autres.
En parallèle à l'histoire l'auteur évoque la dictature militaire en argentine  (1976-1983) et ses conséquences sur les exilés et leurs descendants.

C'est un très beau sur le deuil, la reconstruction, la tolérance, les secrets de famille, la famille... bref c'est un livre qui parle de la vie tout simplement et qui permet de voyager sans bouger de chez soi. Que demander de plus ?

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Le ciel est  la limite d' Anne Lanoë - Fleurus (2016). Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail



7 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !