Mots-clés :

Iris passera quelques jours dans la maison qui a été habitée par sa famille depuis trois générations, entourée par un beau jardin et un verger, bien entretenus malgré les années. Bertha, la grand-mère, vient de mourir et c’est Iris qui reçoit en héritage cette maison immense, mais aussi les souvenirs heureux et douloureux ainsi que les oublis et secrets de cette famille allemande. « J’en déduisis que l’oubli n’est pas seulement une forme de souvenir, mais que le souvenir est aussi une forme d’oubli. » La narratrice fait de la compote un jour et y met trois pépins finement hachés pour que la pectine puisse donner de la consistance à celle-ci ; eh bien, ce livre m’a montré que mes souvenirs, mes secrets et mes oublis constituent ma vie.
Un très beau livre à lire en ce début de printemps et à conseiller aux autres dès maintenant et même après le temps des pommes.    

Une suggestion de lecture proposée par un lecteur de Montréal membre du club des Irresistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques de Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

Références :
Le goût des pépins de pomme  de Katharina Hagena - Editions Anne Carrière
Vous trouverez ce  dans les Médiathèques du Pays de RomansLe réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail 

3 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !