Mots-clés :

De tous les livres que j'ai lu cet été, celui que j'ai le plus apprécie est "Le musée disparu". Et pourtant ce n'est pas un policier mais un

Les Nazis, notamment Hitler et Goering étaient de grands amateurs d'art et de culture française.
Après  la défaite française, un des objectifs des Nazis à leur arrivée à Paris est de faire main basse sur les collections d'art appartenant à des Juifs. Les Allemands vont mettre en place un système de recherche d'oeuvres d'art, de ventes forcées et surtout de spoliation à grande échelle. Et pour cela, ils vont se faire aider par des " galeristes " français avec la complicité de certains directeurs de musées.
Ainsi c'est tout un patrimoine culturel qui quitte la France et disparaît.

Mais après la guerre certaines oeuvres vont réapparaître et disparaître au gré des ventes, des expositions...

L'auteur, journaliste d'investigations, a mené pendant des années des recherches sur les oeuvres d'art disparues pendant la seconde guerre mondiale. Il a compulsé des tonnes d'archives, rencontré des personnes, s'est heurté à des murs, à des refus de coopérer...Même si comme moi vous ne connaissez rien à l'art, ce n'est pas grave, ce livre se lit comme un , passionnant.




Références :
Le musée disparu de Hector FelicianoÉditions Gallimard
Vous trouverez ce dans les Médiathèques du Pays de Romans  à la cote 944.74 FEL

18 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !