Mots-clés : ,

 Une nuit terrible. Un train file à toute allure. On imagine sans peine le panache blanc de vapeur, le rythme infernal de la machine, le tamtam des rails et le craquement effroyable du bois et de la taule lorsque ce train déraille. Stephan Orlac est un pianiste célèbre et c’est un homme gravement blessé à la tête et aux mains que l’on extirpe des décombres. Les mains d’un pianiste brisées, c’est la double peine. Une nuit terrible disais-je.

 
Orlac est pris en charge par le célèbre mais controversé Docteur Cerral. Sa vie et ses mains broyèes sont miraculeusement sauvées. Mais les doigts d’Orlac ne savent plus jouer la . Celui-ci déraille à son tour. Il s’enfonce dans la dépression et sa vie se couvre alors de mystère, d’occultisme, de non-dits, de violence même. Les crimes se multiplient autour de lui. Le doute et la suspicion le désignent. Orlac semble subir une situation qu’il ne maitrise pas. Cet accident l’aurait  t-il muté en une espèce moderne de Mister Hyde ? 
 
Yvonne sa femme aimante se plonge corps et âmes dans la quête de la vérité. Elle ne croit pas en la culpabilité de son mari et se persuade qu’il est victime d’un complot. Le lecteur l’accompagne dans ses interrogations. Et nous suspectons à notre tour. Le père d’Orlac féru d’occultisme qui n’a jamais pardonné à son fils sa carrière de pianiste. Nera, l’ami tellement dévoué que l’on fini par se demander si il est sincère. Le Dr Cella aux pratiques décriés. Et les mains d’Orlac. Car au final ces mains nous paraissent bien suspectes dans cette histoire extra-ordinaire.
 
Un immense classique du fantastique que le cinematographe naissant s’est immédiatement emparé en 1924.

 - Bibliothécaire.
 

Accès réservé aux abonnés après vous être inscrit ici.
s’
 

9 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !