Mots-clés :

Voici un poignant dont je vais porter longtemps l’empreinte. Leonor de Récondo nous fait partager avec beaucoup de pudeur et de délicatesse la dernière nuit de Félix, son père, en soins palliatifs. Pour rendre ce récit supportable, elle entrelace deux narrations : Les derniers moments avec son père, avec les souvenirs imaginaires de celui-ci. Elle imagine les retrouvailles de Félix avec Ernesto, Ernest Hemingway. Les dialogues entre ces deux esprits permettent de se replonger dans l’Espagne des années trente et de découvrir la vie de Félix. Il est question d’enfance, de guerre civile, d’exil, de tragédies, de suicides mais également de complicité artistique, de femmes et d’amour. Cette respiration indispensable allège les longues heures de veille vécues par Léonor et Cécile, sa mère. Elle amortie le chagrin et l’angoisse dans ce cheminement inexorable vers la mort. Ce texte sensible est plein d’amour et d’humanité. Avec franchise l’auteure aborde la question de la fin de vie à l’hôpital et du dévouement des infirmières.
C’est un bel hommage rendu à un père dont la vie s’achève sous nos yeux.

bibliothécaire médiathèque Simone de Beauvoir

Manifesto de Léonor de RecondoWespieser. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

2 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !