Mots-clés :

Paris, 1897 : les femmes de la haute société se réunissent pour une grande vente caritative au Bazar de la Charité, point d’orgue de leurs bonnes œuvres. Le rassemblement mondain tourne au cauchemar lorsque des flammes commencent à ravager les lieux... Dans La part des flammes, Gaëlle Nohant revient sur cet épisode douloureux mais oublié de la Capitale de la fin du XIXe siècle. Les faits marqueront d’autant que les victimes furent pour la très grande majorité d’entre elles des femmes de la noblesse. Le traitement médiatique de l’époque et les conséquences sociales de l’évènement sont d’ailleurs intelligemment décrites par l’auteur. Au-delà de la tension très romanesque de l’histoire qui pousse à tourner les pages, c’est cette façon très rigoureuse de documenter le Paris de l’époque, les petites mesquineries de la haute société, la condition des femmes, etc. qui font l’intérêt de ce gros .
Une jolie lecture !

MélanieMembre des Lectures Irrésistibles. Organisé à la Médiathèque Simone de Beauvoir tous les premiers jeudis du mois à 16H. Une suggestion de lecture proposée au club des Irrésistibles du Réseau des Bilbiothèques Publiques de Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

La part des flammes de Gaëlle Nohant - Héloïse d'Ormesson. Le Réserver ?*

Site de l'auteure ici


D'autres conseils de lectures sur notre portail  

9 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Médiathèque Monnaie :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !