Mots-clés :

Un journaliste italien se rend en Chine pour retrouver son amour de jeunesse, une jeune chinoise. En 1989, Ils s’étaient donné RV 20 ans sur la place Tian Anmen. Mais, la place est immense. Alors, notre journaliste va se perdre dans ses souvenirs... Lorsque je pense à Tian Anmen (Place de la Porte Céleste), j’ai l’image d’un jeune homme face à un char d’assaut qui me vient automatiquement. Avec cette bd, l’auteur rend hommage à ces courageux jeunes chinois qui se sont mobilisés pour réclamer plus de libertés. Catégorisés « Troubles de l’ordre public » par Deng Xiaoping, les manifestants chinois ont été massacrés, arrêtés, fustigés, persécutés, recherchés, raflés... par la police et les soldats. Impossible de savoir le nombre exact d’arrestations mais, nul doute que le chiffre est impressionnant. J’ai trouvé ce récit émouvant. Au départ, le dessin me dérangeait un peu mais finalement, il colle parfaitement à l’histoire et rend à d’une certaine façon hommage à ces nombreux anonymes qui ont perdus la vie mais aussi à ceux qui ont laissé leur nom dans l’histoire. 20 après, il est terrible d’apprendre que certains d’entre eux sont soit mis en surveillance protégée, soit emprisonnés pour éviter qu’ils commémorent ce qui s’est passé en 1989, sur la place Tian Anmen. C’est une BD Incontournable, à découvrir absolument.

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Oublier Tian’Anmen de Davide ReviatiCambourakis. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail 

8 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !