Mots-clés :

A la mort de sa mère qui est une véritable catastrophe pour la famille, le narrateur raconte la vie de sa famille et à travers elle, celle de sa ville, Alep. Il restitue à travers elle les moments les plus douloureux des cinquante dernières années, marquées autant par la répression policière et la corruption que par les peurs et les méfiances communautaires…Une belle et douloureuse chronique familiale qui nous invite à saisir la violence à l’œuvre dans la société syrienne et à plonger dans l’histoire récente d’Alep. C’est un triste qui parle de la vie dans la ville d’Alep et qui raconte comment les rêves de la classe sociale moyenne se brisent face à la dure réalité.
Lire les romans denses et riches de Khalifa, c’est aussi chercher des clés pour comprendre la situation d’aujourd’hui. C’était avant... bien avant le Printemps arabe, la menace djihadiste ou l’intervention de l’armée russe.

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie

Pas de couteaux dans les cuisines de cette ville
de Khaled Khalifa - Actes Sud. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

2 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !