Mots-clés :

Un autre sur la Deuxième Guerre mondiale, mais vécue par des jeunes, à l’aube de l’adolescence. En 1934, -Laure a six ans ; elle est aveugle et vit avec son père, serrurier au Muséum d’histoire naturelle, à Paris. Au moment de la déclaration de la guerre, ils devront fuir à pied à Saint-Malo. D’autre part, Werner, huit ans, vit en Allemagne, à l’orphelinat, avec sa sœur Jutta, plus jeune de deux ans. Afin de se sortir de son sort qui sera de travailler dans la mine à s’éreinter, il suit la formation de l’école d’élite hitlérienne. Très doué pour les transmissions électromagnétiques, il servira dans la Wehrmacht pour briser la Résistance. On suit alternativement ces jeunes avant et pendant la guerre. L’auteur fera de fréquents retours en arrière dans le déroulement des événements tragiques, le tout culminant lors des bombardements des remparts de Saint-Malo, qui durent trois jours. On s’attache indéniablement aux personnages et à ceux qui les entourent : le vieil oncle Étienne qui les héberge, la bonne, dévouée, servant de mère à toute la famille, son père, emprisonné. D’autre part, on connaît Frederick, ami fragile de Werner, pour qui la formation à l’école hitlérienne sera fatale. C’est une fresque qui nous fait mieux connaître les affres de la folie qui a habité Hitler et ses conséquences désastreuses sur tous. Comment réagit l’être humain et que reste-t-il de son humanité en de telles circonstances ? Une lecture très touchante. Prix Pulitzer 2015.

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

Toute la lumière que nous ne pouvons voir de Anthony Doerr - Albin Michel. Le Réserver ?*

9 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !