Mots-clés :

Les ateliers cuisine se terminent, quel dommage! Ça va nous manquer ce lieu d'apprentissage, et d'échanges autour de la préparation de plats de différents pays! Pour continuer ce sacré rite des traditions culinaires, je me permets de vous donner quelques suggestions de lectures. Eh oui, quoi que vous en pensiez, cuisine et littérature font très bon mariage.
Tout d'abord ce petit que m'a conseillé de lire il y a maintenant 4 ans! Il s'agit de La cucina de Lily Prior (en commande et bientôt disponible) .
Un vrai bijou sur la relation entre cuisine et amour avec une pincée d'érotisme. Cela se passe en Sicile. C'est l'histoire d'une vielle fille bibliothécaire (je me l'imagine un peu grassouillette avec des lunettes rondes) qui rencontre un usager anglais de passage. Ils se fréquentent, il lui apprend l'amour, elle lui apprend la cuisine. Nous, les lecteurs, tout en en suivant une histoire passionnante, nous apprenons un tas d'informations sur la culture de la Sicile. Chaque journée passée est marquée par une nouvelle recette très détaillée à suivre pas à pas.

 

Un autre entremets littéraire a fait l'objet d'une lecture estivale de Danielle.
Il s'agit de Chocolat amer de Laura Esquivel. Même style que "La cucina ": un savoureux cocktail de culture (espagnole cette fois-ci) et de cuisine.

 


Si vous n'aimez pas les fruits, je vous propose de lire La bouquineuse de Zoran Zivcovich une vrai gourmandise littéraire très énergétique qui vous donnera l'envie de manger des fruits de saison à volonté!
La bouquineuse est une femme qui ne commence jamais ses lectures si une assiette de fruits frais n'est pas prête. Lire devient alors un vrai rite. Elle prépare soigneusement ses fruits. Elle les épluche, les dispose dans une assiette et c'est parti pour une séance de lecture et de rêves . Car l'imagination de la bouquineuse, agrémentée des saveurs des fruits qu'elle déguste, s'envole pour des destinations inimaginables.

 

 

Une vie al dentede Stefania Giannotti est le récit de bouche par excellence. Des tonnes de recettes laissent s'échapper parfums et arômes rappelant les souvenirs de la vie de Stefania, la protagoniste de ce Un manuel de cuisine se constitue avec le meilleur des recettes de la nonna, (la grand-mère) et de la suocera (la belle-mère), deux vrais cuistots! On se laisse câliner par l'air chaud du sud de l'Italie et emporter par cette histoire de famille qui vît selon la tradition culinaire la plus stricte.

 


Chaud brûlant de Bill Buford faisait partie, initialement, de ma sélection "littéro-culinaire", mais je dois avouer que je ne me suis pas laissée emporter par ce
J'ai jeté l'éponge au bout de vingt pages! A vous de relever le défi!

 



Enfin, Mangez-moi d’Agnès Desarthe , critiqué par , je l'ai lu l'année dernière, mais j'en garde un très bon souvenir. L'intrigue se déroule plus autour de la cuisine que de la nourriture.





Voilà de quoi tenir quelques mois avant que les ateliers cuisine de ne reprennent! Je vous annonce d'ailleurs que le dernier atelier se tiendra le samedi 29 mai!
Bon appétit!

 

11 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !