Mots-clés :

Je suis ressortie de ma lecture triste et mal à l'aise. J'ai eu pitié pour cet homme qui voit sa vie partir à la dérive. Mais en même temps c'est une histoire surréaliste, entre schizophrénie et fantastique qui donne à réfléchir.
Beau récit.

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Ces jours qui disparaissent de Timothé Le Boucher - Glénat. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

3 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !