Mots-clés :


GeishaAu pays du Soleil Levant, la vie d’une petite fille de 9 ans bascule, quand son père, modeste pêcheur, décide de la vendre. Chiyo est contrainte et forcée de monter dans un train qui l’emportera vers une nouvelle ville, une nouvelle vie, un nouvel avenir.

Imaginez : nous serions assis, vous et moi, dans une pièce, au calme, à bavarder, à siroter notre thé vert, nous évoquerions un évènement du passé et je vous dirais : « L’après-midi où j’ai rencontré un tel… a été à la fois le plus beau et le pire après-midi de ma vie. »
Sans doute poseriez-vous votre tasse et diriez-vous : « Enfin il faudrait savoir. Le pire ou le plus beau? Car ça ne peut pas être les deux! ».
« Mais la vérité, c’est que l’après-midi où j’ai rencontré M. Tanaka a réellement été le plus beau et le pire de ma vie. Je le trouvais si fascinant, même l’odeur de poisson sur ses mains était comme un parfum. Si je n’avais pas rencontré cet homme, je suis sûre que je ne serais jamais devenue Geisha. » Mais qu’est-ce qu’une Geisha?

Chiyo va découvrir l’univers fermé des geishas, leur mode de vie, des heures, des mois, des années de souffrances, de privations pour maîtriser le chant, la danse, le rituel du thé et l’art de la séduction. Mais dans ce monde d’avant guerre, la cruauté , la haine, la perversité des rivales sont vives….
Sous forme de mémoires, ce récit nous entraîne dans un univers exotique, où l’on découvre des traditions, des cultures, des coutumes nouvelles. Happé par ce récit tendre et bouleversant à la fois on a du mal à relever la tête…..

Nadia

94 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !