Mots-clés :

L’histoire se passe en Suède au début des années 80. On y suit Rasmus qui doit quitter son village et son intolérance pour aller vivre son homosexualité à Stockholm. Il y a aussi Benjamin, témoin de Jéhovah, qui va se faire expulser de sa famille en révélant son orientation sexuelle. Il va rencontrer Rasmus et ils vont s’aimer. Il y a aussi Paul, Lars-Ake, Seppo, Reine, Bengt, tous ces jeunes hommes au parcours de vie semblable qui vont former une nouvelle famille. Ils pourront ainsi vivre ensemble, sans jugement ni rejet. Mais l’histoire se passe au début des années 80. Une terrible maladie mortelle apparaît et touche particulièrement les jeunes homosexuels. Avec le sida, ils vont être à nouveau pestiférés, condamnés à l’isolement et mourir seuls dans de terribles souffrances. Ce livre de 827 pages raconte, sur une décennie, le parcours de vie de Rasmus, de Benjamin et de chacun de la bande d’amis.

Trois chapitres : l’amour, la maladie, la mort. En parallèle, Jonas Gardell documente son récit en insérant des chapitres sur l’arrivée du sida en Suède, ses ravages, les réactions des politiques, de l’église, du corps médical, des familles, l’apparition des associations militantes, les changements de loi qui admet que l’homosexualité n’est pas une maladie mentale, l’apparition des premiers traitements, les droits des gays…

C’est un très fort, très brut, qui ne laisse pas indifférent et qui m’a beaucoup plu. Je me suis attachée à chacun de ces jeunes qui n’aspirent qu’à vivre leur vie dans la tolérance et qui vont connaître tant de souffrances et de deuils.

Où étais-je au début des années 80 ? J’étais comme cette jeune infirmière qui veut consoler un patient mourant : « N’essuie jamais de larmes sans gant ».

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques de ValenceRomansAgglo.

 

1 notes :

  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !