Mots-clés :

Gabrielle est une jeune infirmière qui vient de prendre un poste dans un lycée auvergnat. Ce métier lui permet de vivre comme elle l’entend, sans contrainte familiale, sans devoir quoi que ce soit à personne et surtout pas à cette société du début du XXème siècle où la femme n’a sa place qu’à la maison. Au lycée, elle fait la connaissance d’un jeune lycéen fougueux, lui aussi épris de liberté, une liberté plus facile grâce à son appartenance à la haute bourgeoisie. Ils vont vivre cette relation honteuse et cachée durant plusieurs années. Gabrielle suivra Paul à Paris où un nouveau monde s’ouvrira à elle. Gabrielle tombera enceinte mais ne dira rien à Paul. Lorsque l’enfant paraît, Gabrielle fait le choix de confier son fils, André, à sa sœur restée au pays et mère déjà de plusieurs filles. André va grandir au sein de cette famille « adoptive » en étant aimé, choyé tout en sachant qu’il ne s’agit pas de ses parents. De son père, il ne sait rien, Gabrielle est la seule détentrice de ce secret. Il ne voit sa mère que quelques jours par an, une image fugace et parfumée avec qui aucun lien ne sera tissé. André s’est accommodé de cette mère de passage et de ce père fantôme. Et puis le jour du mariage d’André, Gabrielle révèle l’identité et l’adresse de Paul. A charge pour André de faire ce qu’il veut de ces informations, de construire son identité ou pas.
Marie-Hélène Lafon interroge l’identité de façon originale en plongeant son dans un autre siècle, un autre temps. Moins personnel que ses romans précédents, on ressent moins la fougue, « les tripes » de l’auteur. Il s’agit tout de même d’un très beau .

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Histoire du fils de Marie-Hélène Lafon - Buchet-Chastel. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

5 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !