Mots-clés :

C’est le chauffeur de la famille Hayek qui raconte la grandeur et la chute de cette dynastie. Skandar Hayek dirige sans partage l’usine de tissu héritée de son père. Ses trois enfants profitent allègrement de la prospérité familiale : Noula court les filles et les fêtes, Hareth part à la découverte du monde, fuyant le carcan de ses responsabilités futures, l’aîné est un flambeur et un coureur, et Karine ne quitte guère ses purs sangs. Jusqu’au jour où le patriarche meurt et  la famille s'entre-déchire en même temps que le pays. Qui va diriger l’entreprise en l’absence de l’héritier ? La fabuleuse histoire d’un monde d’hommes à l’abandon dont les femmes s’emparent. Portrait émouvant et superbe de trois femmes puissantes qui luttent pour la sauvegarde du domaine familial. Après avoir tourné la dernière page de Villa des femmes, chaque sentira que cette demeure lui appartient et qu'il a pu lui aussi en franchir le perron. Charif Majdalani le dit d'ailleurs si bien : « Un , c'est pour y vivre... bien dedans. »

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie

Villa des femmes de Charif Majdalani - Seuil. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

13 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !