Mots-clés :

Après avoir vu « La Vérité », film de Clouzot inspiré de son histoire, et en être sortie blessée à jamais, Pauline Dubuisson quitte définitivement la France pour le Maroc à Essaouira. Elle espère trouver l’oubli, l’anonymat, la paix… Elle va rencontrer un homme, ils vont tomber amoureux. Il ne connaît pas son passé. Doit-elle lui dire qui elle est ? Ce livre est la très longue lettre qu’elle écrit à cet homme pour tenter de lui raconter son histoire. L'auteur se glisse dans la peau de Pauline Dubuisson et lui donne la parole. C’est sous La plume de -Luc Seigle que j’ai fait connaissance avec Pauline Dubuisson qui a vraiment connu une destinée incroyable, échappant par deux fois à la peine de mort. J’ai été happée par cette histoire, j'ai ressenti de l'empathie pour Pauline Dubuisson malmenée par les hommes, le destin… Il réhabilite l'image de cette femme condamnée d'avance pour avoir été trop libre. A noter qu'aucune femme n'a pris la défense de Pauline Dubuisson, pas même Simone de Beauvoir. Pourtant son histoire s'inscrit dans une époque, après 1945, au moment de l'épuration, où le corps des femmes a souvent été maltraité.

- bibliothécaire à la Médiathéque Simone de Beauvoir participant des Lectures Irrésistibles. Organisé à la Médiathèque Simone de Beauvoir tous les premiers jeudis du mois à 16H. Une suggestion de lecture proposée au club des Irrésistibles du Réseau des Bilbiothèques Publiques de Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

Je vous écris dans le noir de Jean-Luc Seigle - Flammarion. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

15 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !