Mots-clés :

En épigraphe de la BD est inscrite une phrase que le président Mitterrand aurait prononcée en privé : "dans ces pays-là, un génocide n'est pas très important...".
Rwanda 1994, 800 000 personnes, Tutsies majoritairement, vont être tuées par le Hutu power. De manière raisonnée, systématique, dans une joie collective, des femmes, des hommes et des enfants surnommés les cafards seront éliminés. L'arrivée des troupes françaises, quelques temps après le début du massacre, ne signifiera pas la fin du cauchemar. Les génocidaires, bien au contraire, accueillerons les occidentaux dont la positon fut plus qu'ambiguë, comme des alliés.
Il fallait beaucoup d'intelligence et de doigté pour réalise, 20 ans après les faits, une BD reportage si intelligente et si sensible, si peu bavarde et si peu manichéenne. Le journaliste Patrick de Saint-Exupéry était au Rwanda au moment du génocide. Deux décennies plus tard, il s'est de nouveau rendu sur les terres rwandaises avec l'illustrateur Hippolyte pour réaliser ce magnifique ouvrage où le passé et le présent dialoguent, où les voix des bourreaux comme celles des victimes sont représentées.
J'ai été saisie par le récit de cette tragédie servie par un dessin vaporeux, onirique, lumineux qui donne envie d'en savoir plus sur ce qui s'est passé et de comprendre pourquoi et comment l'être humain peut basculer dans une inhumanité organisée et rationalisée. Ces questions auxquelles il n'y a peut-être pas de réponse si ce n'est la fantaisie des dieux...

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

La fantaisie des dieux : Rwanda 1994
d'Hippolyte et Patrick de Saint Exupéry -
Les Arènes. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail


9 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Médiathèque Monnaie :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !