Mots-clés :

J’aurais bien aimé rencontrer Joseph Kaplan, parler avec lui, l’écouter raconter les années 30, sa vie d’étudiants à Prague, Paris. Il m’aurait parlé de ses années à l’Institut Pasteur d’Alger, on aurait pu échanger sur cette ville que je connais un peu. Il m’aurait décrit ses amitiés avec Maurice, Nelly et surtout Christine son amour et aussi l’amour qu’il avait pour le chanteur Carlos Gardel. Il m’aurait retracé son retour en Tchécoslovaquie avec Christine, le communisme comme idéal d’une société plus égalitaire, plus humaine. Il m’aurait dit ses désillusions de ce régime et sa rencontre avec un certain Ernesto G. Il m’aurait dépeint un siècle de vie.. … Hélas, ce n’est pas possible, Joseph Kaplan est un personnage de fiction, le héros du dernier de Jean-Michel Guenassia dont déjà j’avais beaucoup aimé « Le Club des incorrigibles optimistes ».
C’est un qui se lit d’une traite, histoire d’amitiés et d’amour sur fonds des grands évènements tragiques du siècle. C’est un captivant, dans lequel on retrouve quelques personnages du « Club des irrésistibles optimistes » Que vous dire de plus pour vous donner envie de le lire, ouvrez le livre et faites connaissance avec Joseph Kaplan et son histoire.
J’ai été transportée par l’histoire et vraiment, j’étais triste de quitter Joseph Kaplan. Il est des livres dont on voudrait qu’ils n’aient pas de fin.

 A lire absolument. Et si vous aimez avec en bande son, Carlos Cardel.
Le Réserver ?

La vie rêvée d’Ernesto G. de Jean-Michel Guenassia - Albin michel. Le Réserver ?

  - bibliothécaire à la Médiathèque de la Monnaie 

D'autres conseils de lectures sur notre portail

7 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Médiathèque Monnaie :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !