Mots-clés :

 Brillant linguiste et philosophe, Noam Chomsky est né en 1928 aux États-Unis dans une famille juive. Le titre de cet ouvrage aux connotations fortes doit être compris comme une ironie. En effet, l’auteur y décrit comment les puissances occidentales (les États-Unis et la Grande-Bretagne) ont remplacé leur discours colonialiste du XIXe siècle, à savoir le devoir des pays civilisés d’apporter la lumière aux « sauvages », par un discours « humaniste » ayant meilleure apparence, soit le devoir moral de protéger les populations victimes d’agressions internes ou externes. Toutefois, si le discours a changé, les objectifs et les moyens sont les mêmes : intervenir militairement là, et uniquement là, où nos intérêts économiques ou stratégiques sont menacés, s’il le faut au mépris du droit international péniblement établi après la Deuxième Guerre mondiale avec la création de l’ONU. Dans les deux cas, les résultats sont les mêmes : on bombarde, on détruit, on extermine et on impose nos volontés.
Pour appuyer sa thèse, l’auteur utilise l’exemple de l’intervention de l’OTAN au Kosovo en 1999. L’opinion publique occidentale a généralement appuyé cette intervention sur la foi d’informations tronquées ou carrément fausses fournies par ses dirigeants. Nous pourrions penser que Noam Chomsky exagère. Pourtant, à peine quatre ans plus tard, nous avons eu confirmation de l’application de cette méthode, quand le président Bush lui-même a justifié les bombardements en Irak par la présence d’armes de destruction massive qui se sont révélées inexistantes. Maintenant, avec ce qui se passe en Syrie depuis deux ans, on comprend pourquoi les populations occidentales sont devenues méfiantes. En nous donnant un exemple récent, ce livre contribue à la réflexion qui doit être faite à ce sujet.


Le réserver ? 


Une suggestion de lecture proposée par un lecteur de Montréal membre du club des Irresistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques de Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

5 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !