Mots-clés :

Edouard Cortès, veut se rétablir d’une grave dépression. Son remède : vivre dans un chêne ; pour cela, installer en hauteur une cabane spartiate, avec l’essentiel, et y rester trois mois. De ce perchoir, il observe la vie forestière végétale et animale, utilisant même le verbe « s’enforester ».
La description de sa thérapie sylvestre m’a plu, une belle découverte que ce livre où, au fil des pages, tous mes sens étaient en alerte.

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques de ValenceRomansAgglo.

Par la force des arbres d'Edouard Cortès - Equateurs. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

2 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !