Mots-clés :

posthume et inachevé, l’auteur étant mort le 4 janvier 1960… De Jaeghere, journaliste et écrivain français dit : « Il s’était abstenu d’écrire son histoire, il n’ouvrait pas la porte de son jardin secret. » L’histoire d’une quête, d’une recherche du père, du secret d’une famille… Camus décrit un héros qui lui ressemble, Jacques Cormery. Il est né dans un coin perdu en Algérie à la veille de la guerre de 1914. Il n’a jamais connu son père décédé au combat durant la première année de la guerre. Il a été élevé par sa mère et surtout par sa grand-mère à Alger. Avec ce , nous sommes dans les confidences, les émotions réelles…C’est l’histoire d’un orphelin inconsolable…  sans qu’un père (ou une mère ou un substitut) ne lui ait transmis une religion, une morale. Sa famille était analphabète, mais considérait qu’elle était une race noble, il en était fier et aimant. C’est très touchant lorsqu’il nous raconte l’histoire de sa mère et leur relation. Il nous décrit ce paradoxe : ces gens pauvres au milieu de la beauté du monde : « […] j’ai mené sous le soleil la vie fastueuse d’un roi… » J’ai lu ce avec une grande émotion ; c’est une belle écriture, des tournures de phrases que nous n’utilisons presque plus, malheureusement, aujourd’hui. Et c’est une profonde réflexion sur l’héritage, la transmission, qui m’a fait du bien, ayant été orpheline également à un an. C’est un coup de cœur !

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

Le Premier homme d'Albert Camus - Gallimard. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

7 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !