Mots-clés :

En refermant le livre, j’ai toujours la même impression après avoir lu un de cette auteure qui me fascine : je me sens comme sur un nuage. Nothomb a le don de nous transporter ailleurs sans pour autant nous déstabiliser complètement. Et l’une de ses principales qualités est de nous offrir des bijoux de livres qui se lisent facilement et en très peu de temps. Ici, si on enlève les blancs, il ne reste qu’un peu plus de 135 pages. C’est un dialogue de la première à la dernière page. Dialogue entre Ange et Pie. Elle a 19 ans, il en a 16. Le père de Pie l’embauche pour qu’elle lui règle son problème de dyslexie. Mais on passe rapidement à autre chose de beaucoup plus intéressant. Ange lui fait découvrir la littérature. Après chaque lecture, ils en discutent… comme dans les clubs de lecture. Et à travers ces échanges, on assiste à une relation complexe amour/amitié des plus particulières.
Par ailleurs, Nothomb nous gratifie de perles comme celle-ci : « Internet a rendu le monde méconnaissable. Avant, un collectionneur était un maniaque qui conservait ses trésors avec des précautions folles. À présent, le collectionneur se contente d’en posséder l’image sur Internet. »

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques de ValenceRomansAgglo.
Les Aérostats d'Amélie Nothomb - Albin Michel. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

5 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !