Mots-clés :

Léo, 16 ans, vit avec sa mère Claire et son beau-père Fred. De son américain de père il ne connait que le prénom et un vague visage plaqué sur une vieille photo.
Tout va bien pour Léo, la vie est simple mais belle. Son ami Yannis est son confident et ils savent tout l'un de l'autre. Alors, le jour où par hasard, Léo s'aperçoit que sa mère est toujours en contact avec Benjamin, le monde s'écroule. Sa première réaction de colère passée, il cherche à obtenir des précisions auprès de sa mère. Ainsi, il va découvrir abruptement que son père est dans le couloir de la mort, dans une prison américaine.  Alors, sous forme de rencontre épistolaire, Léo et Benjamin vont apprendre à se connaitre.

Un coup de coeur indéniable !
Une très très très belle histoire. Une histoire qui bien que dramatique est pleine d'amour, de pudeur et d'espoir. Il y a une justesse dans les sentiments qui donne de la force au récit.

J'ai aimé les lettres de Benjamin, qui se raconte à son fils sans fausse pudeur ou sensiblerie. A aucun moment il ne cherche à diminuer la gravité des actes qu'il a commis. L'arrivée des lettres de Léo dans un petit coin de sa cellule grise est une bouffée d'air frais, une fenêtre ouverte sur la vie, un espoir finalement d'avoir fait quelque chose de bien au moins une fois dans sa vie.
J'ai aimé aussi la relation amoureuse de Léo et Esther. Entre eux, tout est évident, simple, comme écrit d'avance.
Et puis il y a aussi Yannis, qui découvre l'amour auprès d'Andreas. L'amitié d'Esther et Léo, l'amour d'Andreas et de sa famille, lui permettent de passer outre les petits soucis qu'il rencontre avec ses parents depuis son coming out.
Je crois que c'est ce que j'aime au final dans ce . Chacun à leur façon, ils ont des problèmes, mais malgré tout, ils continuent de vivre, d'essayer de réaliser leur rêve, d'aimer les autres et de vouloir avancer dans la vie. Et c'est beau !
Cela fait du bien d'avoir un récit positif où tout est possible.
Que du bonheur !


- Médiathèque Simone de Beauvoir

Mon père est américain - Fred Paronuzzi - Ed. Thierry Magnier. Le Réserver ?

6 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !