Mots-clés :

Le feu a envahi la forêt, un feu annonciateur de malheur pour Effia, l’enfant issue d’un viol, qui vient de naître. Maame, sa mère, en profite pour s’enfuir du village où elle était esclave, laissant à sa fille comme preuve de son existence et de son attachement, une pierre noire. Quelques temps plus tard, Maame donnera naissance à une autre fille Esi, fruit d’un mariage d’amour avec un grand homme du village qui l’a recueillie. Ainsi commence l’histoire filiale dans l’Histoire. Effia épousera un Blanc installé à Cap-Coast où il est chargé d’organiser le trafic d’esclaves vers l’Amérique. Toute sa descendance restera au Ghana mais elle restera marquée par la malédiction du feu et l’union avec un homme « par qui le malheur arrive ». Esi, elle, n’échappera pas au destin et partira à bord d’un bateau négrier pour l’Amérique où elle sera esclave dans une plantation. Sa descendance forgera l’histoire américaine. Au travers de chacun des filles et fils de cette lignée, l’auteur, avec beaucoup de subtilité, retrace l’histoire d’un peuple déraciné, un peuple qui cherche à s’inscrire dans l’histoire d’un continent.
Ce est magnifique et très émouvant. Il y a dans ces pages une intensité qui n’est pas sans rappeler les propos que tient l’auteure Leonora Miano dans ses romans. A lire absolument.

- Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

No home de Yaa Gyasi - Calmann Lévy. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

2 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !