Mots-clés :

Celle qui rêvait d'être Régente à la place du Régent.

Portrait assassin de Leïla Trabesli. Femme libre, indépendante, intelligente,elle épouse le Président Ben Ali en 1992.
A la tête de son clan familial, celle qui n'avait qu'un diplôme de coiffeuse (je savais que j'aurais dû faire coiffure!),
va faire main basse sur des pans entiers de l'économie tunisienne.
Entre alliance, trahisons et terreur, cette femme va intriguer, manipuler pour assoir son autorité, et un jour prendre la place de son mari.
Mais le peuple tunisien en a décidé autrement!
On en apprend beaucoup sur la personnalité de Leïla Trabesli, sur la manière dont elle et sa famille ont spolié et détruit une partie du patrimoine historique du pays.

A lire pour comprendre comment des dictatures peuvent se maintenir pendant tant d'années au pouvoir, jusqu'au moment où un peuple rencontre son histoire.



[ajouter] - bibliothécaire à la Médiathèque de la Monnaie

Références :
 La régente de Carthage de Catherine Graciet et Nicolas Beau - éditions La Découverte

Vous trouverez cet ouvrage dans les Médiathèques du Pays de Romans à la cote 961.105 BEA

29 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Médiathèque Monnaie :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !