Mots-clés :

C’est un qui se veut autobiographique. Quelle maîtrise de la langue, tant du point de vue de la syntaxe que du vocabulaire, chez cet écrivain qui a connu tant de personnages célèbres dont il fait des portraits très bien étudiés (commençant toujours par les défauts pour finir par les qualités, ce qui les rend plus sympathiques) : Jacques Vergès, Jean Guitton, Maurice Rheims, Gianni Agnelli… Et, bien sûr, son grand ami Jean d’Ormesson, avec lequel il n’a rien en commun sinon l’amour de la littérature. Tout en parlant de ces personnages et de ses amours infidèles, l’auteur, qui a longtemps dans une chambre de bonne pour finir à l’Académie, essaie de comprendre les mystères de la destinée : pourquoi certains réussissent dans la vie et d’autres pas.
Quel plaisir de lire ce livre dans une langue magnifique, même si l’auteur qui se veut modeste ne le paraît pas toujours !

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.


Ne pars pas avant moi de Jean-Marie Rouart - Gallimard. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

10 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !