Mots-clés :

 « C’est d’abord une voix : celle d’une jeune femme sensible et caustique, fragile et volontaire, qui raconte son histoire depuis le jour où des hommes en noir l’ont brutalement arrachée à sa mère, et conduite dans un Centre, mi-pensionnat mi-prison, où on l’a prise en charge. Surdouée, asociale, polytraumatisée, a tout oublié de sa vie antérieure. Elle n’a qu’une obsession : retrouver sa mère, et sa mémoire perdue. Commence alors pour elle un chaotique apprentissage, au sein d’un univers étrangement décalé, où la sécurité semble désormais totalement assurée, mais où les livres n’ont plus droit de cité. »
J’ai d’abord beaucoup aimé l’ambiance de ce intriguant. On se promène entre une sordide histoire d’enfant maltraitée et une société futuriste avec d’inquiétantes ressemblances avec notre époque. Le personnage de est attachant et cette histoire est finalement trop courte. J’aurais pris facilement une cinquantaine de pages de plus ! J’ai adoré particulièrement les passages qui nous décrivaient cette cité « parfaite ». Très belle découverte.


Le réserver ? 


Une suggestion de lecture proposée par un lecteur de Montréal membre du club des Irresistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques de Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

 

6 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !