Mots-clés :

Mathieu Scarifi, comédien décrépit est le héros de ce premier de Marc Citti. On découvre au fil du récit que Mathieu a abandonné son fils Antoine très tôt, non pas pour voyager mais parce qu’il ne se sentait pas capable de l’éduquer correctement. Antoine a donc grandi sans père mais avec la collection de ses disques qui l’ont sans doute conduit à devenir musicien. Aujourd’hui il est devenu un prodige de la scène rock avec son groupe les « extradés » et son père assiste à cette ascension en silence. Leur relation est toujours aussi ambigüe, un mélange d’amour, de pudeur et de non-dit. Ils ont tout de même une forme de complicité avec les messages qu’ils s’échangent à partir des titres de chansons, celles des Beatles en particulier. Ce sur la relation père-fils montre la difficulté de renouer des liens quand l’absence prolongée a rompu la communication. Il est aussi question d’une rédemption parce que Mathieu grâce à une ancienne connaissance du conservatoire qui fréquente un des membres du groupe de son fils va pouvoir remonter sur les planches et connaitre à nouveau le succès et l’amour. Marc Citti connait parfaitement le monde du cinéma, du théâtre et de la puisqu’il est issu de ce milieu. Son récit est très crédible, peut-être même un peu autobiographique ? Il manie merveilleusement bien la langue française et sait nous émouvoir, notamment à la fin du livre avec la lettre qu’il écrit à son fils.
Voici donc un plein de charme que je vous invite à découvrir.

bibliothécaire médiathèque Simone de Beauvoir

Sergent papa de Marc Citti - Calmann-Lévy. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

1 notes :

  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !