Mots-clés :

Elle ne dort plus. Elle lit. Dix-sept jours durant, elle veillera, yeux grand ouverts, nuit et jour. Elle lit la nuit. Elle lit et relit Anna Karénine. Sans relâche. Elle croyait, bernée par des automatismes, aimer sa vie, son mari, et son enfant. Révélation, elle découvre la platitude de sa vie, son caractère répétitif, la laideur des siens : « une vie de ménagère ». Elle boit du Rémy Martin et engloutit des kilos de chocolat. Elle lit les Russes. Le jour, elle nage à s’époumoner et pose les gestes pour faire « fonctionner la réalité », sans plus. Les siens s’en trouvent ravis. Une nouvelle fascinante enrobée d’une étrange étrangeté, on est chez Murakami. Fascinante étrangeté aussi du langage pictural de l’illustratrice allemande Kat Menschik.


Une suggestion de lecture proposée par un lecteur de Montréal membre du club des Irresistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques de Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

Références :
Sommeil de Haruki Murakami. Éditions Belfond. Le réserver ?    

7 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !